L’économie créative et culturelle dans les quartiers

OpaleContexte et objectifs

 

Depuis plusieurs années, la prise de conscience du potentiel de l’économie créative et culturelle par les acteurs publics et privés évolue. Cette économie interroge l’économie d’ensemble d’un territoire dans sa capacité à générer des activités et des richesses mais également à construire du lien social et contribuer à l’attractivité et au rayonnement d’un territoire.

Le positionnement sur l’économie créative et culturelle s’est traduit, au niveau local, par l’émergence de projets diversifiés dans les contrats de ville et les approches urbaines soutenues par l’Europe. Parmi les projets repérés en Nouvelle-Aquitaine, on citera notamment : un pôle de développement économique de la filière image, structuration d’écosystèmes entrepreneuriaux sur le spectacle vivant, pôle d’auteurs de bande dessinée,  collectifs d’artisans d’art en territoire rural, laboratoire des cultures urbaines etc.

PQA a organisé deux rencontres le 21 novembre 2016 à Sainte-Livrade-sur-Lot et 10 mars 2017 à Angoulême, sur « L’économie créative et culturelle comme levier de développement économique, d’attractivité et d’emplois pour  les quartiers prioritaires « . Ces journées ont été construites en lien avec par Sophie GUENEBAUT, responsable du LABA, pôle de compétence de l’ex-région Aquitaine à destination des porteurs de projets du secteur des industries culturelles et créatives.

Déroulé

 

  • Séquence 1 du 21 septembre 2016 au pôle image de Sainte-Livrade-sur-Lot – Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois
    Cette séance portait sur « les conditions de création d’un écosystème sur les métiers de l’économie créative et culturelle, en lien avec les quartiers en Politique de la ville”. Près de 20 participants étaient présents: des chefs de projet et élus Politique de la ville et développement économique du Grand Villeneuvois et de la métropole bordelaise (Cenon et Ambarès-et-Lagrave), des opérateurs socio-économiques et culturels originaires du Grand Villeneuvois (mission locale, entreprise, ligue de l’enseignement)  et de Tulle (société coopérative artistique).

 

  • Séquence 2 du 10 mars 2017 aux ateliers Magelis du pôle économique de l’image à Angoulême – Communauté d’agglomération du  Grand Angoulême
    Cette séance portait sur “l’économie créative comme un levier pour le développement économique, l’emploi et l’attractivité des quartiers prioritaires”. 35 personnes étaient représentées: des chefs de projet Politique de la ville, culture et développement économique, des opérateurs socio-économiques et culturels issus de l’ensemble de Nouvelle-Aquitaine (coopérative d’activités, centres sociaux, ADIE, association d’insertion,…) depuis Angoulême, Guéret en passant par les collectivités de Bayonne, Bergerac, Poitiers et Villeneuve sur Lot.

 

Ces deux séquences ont donné lieu à la rédaction d’un document qualifié de « Restitution/Progression » en téléchargement ci-contre. Vous y trouverez des éléments de définition sur l’ECC et des éléments de synthèse sur les enjeux et conditions de réussite de la mise en oeuvre de projets en matière d’ECC pour les quartiers. Ce document  présente également les principales réalisations de ce cycle : un recueil d’expériences et un référentiel qui reprend des questions et des écueils à éviter pour l’élaboration de projets d’ECC sur les territoires.

Photos

Partager