PQA y était aux 40 ans de la politique de la ville

18 Oct PQA y était aux 40 ans de la politique de la ville

PQA a participé aux 40 ans de la politique de la ville organisé par le CGET le 6 octobre dernier.

« Les quartiers sont et resteront une priorité de ce gouvernement ». Ce sont par ces mots que Julien Denormandie, secrétaire d’état auprès du Ministre de la cohésion des territoires, ouvrait ce temps inaugural des « 40 ans de la politique de la ville ».

Dans un contexte financier tendu pour les associations comme pour les collectivités ou encore les bailleurs sociaux, l’accent a été mis sur la parole des habitants, des professionnels qui œuvrent depuis de nombreuses années dans les quartiers. Des artistes utilisant l’art comme vecteur, aux entrepreneurs qui se lancent dans des activités de haute qualité tous expriment la difficulté encore à faire reconnaître leurs activités en dehors des quartiers ou encore à mobiliser le droit commun en soutien.

Les élus ont confirmé lors de la dernière table ronde en insistant sur le danger encouru à fragiliser le soutien aux associations ou encore les emplois aidés essentiels au maintien du lien social, à l’accompagnement pour l’accès aux droits ou encore à la médiation.

Fêter les 40 ans ne doit donc pas être une « commémoration » a précisé Patrick BRAOUEZEC, président de Plaine Commune (93). François POUPPONI, député-Maire de Sarcelles (95) a insisté quant à lui sur la situation économique des villes qui ne pourront pas survivre sans péréquation et sur la nécessaire solidarité nationale.

Le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD à clôturé ce moment en affirmant que la politique de la ville ne devait pas être une politique d’exception et que le droit commun doit être la règle dans la République. Il a confirmé que les crédits de la politique de la ville ne seraient pas remis en cause sur la durée du mandat et que la situation des associations et des emplois aidés dans les quartiers de la politique sera réétudiée.

Les quartiers ne donneront pas lieu à une nouvelle loi, mais le Ministre prône une nouvelle méthode s’appuyant sur les remontées des territoires à travers la mise en place d’ateliers territoriaux.

Cette journée sera suivie :

  • des manifestations nationales thématiques, à Paris et en région,
  • d’une déclinaison dans les territoires mobilisant les conseils citoyens,
  • d’actions de communication en direction à la fois du grand public et des publics spécialisés, et des partenariats avec les médias nationaux et locaux.

A noter que les territoires sont sollicités pour mettre en oeuvre des actions qui :

  • qui parlent des quartiers et de leurs habitants et en promeuvent une image positive ;
  • qui montrent l’apport de la politique de la ville aux habitants, aux politiques publiques et à la société française tout entière par sa capacité à innover, notamment dans les relations entre les pouvoirs publics et la société civile.

Ces actions – qui doivent être réalisées entre le 1er novembre 2017 et le 30 octobre 2018 – pourront être labellisées « 40 ans de la politique de la ville – Inventons les territoires de demain ».

 

En savoir plus : www.cget.gouv.fr/dossiers/40-ans-de-politique-de-ville

Partager