PQA y était au lancement de la concertation pour le SRADDET

18 Oct PQA y était au lancement de la concertation pour le SRADDET

visuel-sraddetPQA a participé le 12 octobre dernier, à Limoges, au lancement de la concertation pour l’élaboration du SRADDET de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Cette concertation vise à  impliquer tous les acteurs :  Etat, départements, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), communes, établissements publics, comités déchets, comité régional de la biodiversité, comités de massif, conférence territoriale de l’action publique (CTAP), Ceser, chambres consulaires, Régions limitrophes, organismes concernés par les volets thématiques du schéma et grand public.

Le SRADDET doit répondre à 6 enjeux : l’emploi par la création d’activités / la formation / la santé / la mobilité / le maillage urbain / la transition écologique et énergétique.

Celui-ci va être élaboré sur une durée de 2 ans environ pour une approbation prévue en juillet 2019.

« Désisoler les acteurs et les territoires, travailler ensemble, prioriser (ne pas se disperser), imaginer les conditions de vie futures, (se) réinventer », tels sont les mots prononcés par Alain Rousset lors de cette rencontre.
Celui-ci ne croit pas à « l’égalité des territoires » mais entend développer les potentialités de chaque territoire, avec un maître mot : « liberté ».

A cette occasion, 2 experts reconnus ont été invités à exprimer leur point de vue décalé voire décapant sur l’aménagement et le développement du territoire aujourd’hui et demain : Philippe Estèbe et Martin Vanier.

Selon Philippe Estèbe il n’y a pas de « fractures territoriales » : elles ne sont pas une donnée elles sont réversibles. Difficile également de continuer à vouloir « l’égalité des territoires  » dans une société hypermobile, où nous sommes devenus des « consommateurs de territoires », où les territoires rentrent en concurrence (« Nous sommes des nomades », dixit Alain Rousset).

L’accessibilité et les mobilités plutôt que la proximité.

Martin Vanier appelle à une réinvention de l’aménagement du territoire qui favorise les réciprocités territoriales. Ce n’est plus le sujet selon lui de « rattraper, désenclaver », il faut aujourd’hui favoriser les complémentarités, « fiabiliser les flux ».

Vous pouvez retrouver sur le site de la Région les différents supports présentés lors de la rencontre du 12 octobre, notamment le diaporama de Pierre Delfaud, professeur émérite de l’Université de Bordeaux, présentant un panorama statistique et cartographique de la Nouvelle-Aquitaine.

En savoir plus

site de la Région

Partager